Emilie, Future étudiante aux USA, Ex-repeat Au Pair

260083_2177082267309_4604493_n

1/ Une petite présentation ?

Je m’appelle Emilie, je suis étudiante en deuxième année d’anglais à Nice et je suis représentante d’APC France sur la côte d’Azur ! Boulot que je trouve sympa après tout cet investissement aupair ! http://nemointheus.canalblog.com/ pour me retrouver !

2/ Peux tu nous résumer en quelques phrases ta première aventure et ce que tu en as tiré.

Je suis partie il y a presque 3 ans maintenant, j’ai trouvé une famille formidable à Seattle. Je me suis occupée de 3 enfants qui avaient 18 mois, 3 ans et 5 ans à mon arrivée. J’ai tout de suite été acceptée par la famille et les enfants et ils sont rapidement devenue ma famille adoptive ! Ce que j’ai tiré de cette année a sans doute été une relation très forte avec et particulièrement avec la petite dernière. J’ai aussi fait énormément de voyages, je n’ai aucun regret là-dessus et c’est tant mieux ! De manière générale, cette année m’a permit de grandir et de découvrir le monde.

3/ Comment t’es venue l’idée d’être repeat au pair ?

Dès mon retour en France, j’ai cherché un moyen de repartir aux USA. Quand j’ai parlé de mon projet à mes anciens hosts, ils m’ont annoncés que mon ancienne chambre était toujours libre et qu’ils seraient contents que je revienne pendant l’été si je le voulais. En tant qu’au pair, ou non ! J’ai donc fait les démarches pour obtenir un visa tourisme pour rester 4 mois (plus que l’ESTA ne le permets). Visa qu’on m’a refusé … On a tous étés pris au dépourvu. Mes hosts m’ont poussés à monter un nouveau projet et à faire ce que j’avais prévu à la base. J’ai donc décidé de chercher une famille partout dans le monde, et me voilà embarquée pour une nouvelle aventure de 4 mois à Toronto, Canada !

4/ Comment s’est passée la prise de décision ? Pour toi et tes proches ?

Je dirais que ma famille s’est faite à l’idée de me voir partir. Dès mon retour de Seattle, j’ai déménagé loin d’eux … Ils m’ont toujours supportés et savent que j’en tirent beaucoup et que c’est ce que j’aime, même s’ils préféreraient m’avoir avec eux … Pour moi, la décision s’est faite très naturellement, avec la fac j’avais 4 mois off et je ne m’imaginais pas rester 4 mois en France et bosser au Mcdo. J’ai réactivé mes comptes sur internet je me suis rapidement rendue compte qu’avec l’expérience que j’avais, beaucoup de familles me contactaient, même si je suis jeune ! Et puis, après mon refus de visa, mon but était de trouver un moyen de rendre visite à ma famille coûte que coûte. Quand j’ai eut cette proposition au Canada, j’ai vite vu l’opportunité d’organiser quelque chose avec eux étant donné que Seattle est très près de la frontière Canadienne !

5/ Comment s’est passée cette deuxième expérience ? 

Très bien ! Les deux premières semaines ont étés assez dur. Non seulement j’étais loin de ma famille, mais j’étais aussi loin de ma seconde famille … Double homesick ! Je me suis rendue compte que ma relation avec mes anciens hosts avait balayé ce sentiment ! J’ai dû m’habituer à une nouvelle manière de vivre, de nouveaux enfants et une nouvelle manier de les éduquer qui était à l’opposé de ma première expérience. Il y avait des points positifs mais aussi négatifs. Je me suis vite prise à comparer, ce qui est très mauvais ! « Ma petite n’aurait pas fait ça », « tiens, lui, m’aurait écouté si je lui avais dit ça » etc. Il y a eut des hauts et des bas mais globalement, mes nouveaux hosts étaient accueillants et faisait tout pour me faire sentir à l’aise, et puis je bossais pas grand chose pour un plus grand salaire …  J’ai été contente de n’avoir signé que pour 3-4 mois car je ne me serais pas vu vivre avec eux une année entière, même si eux auraient aimés que je restes ! J’ai pu gagner assez d’argent pour visiter la région, Toronto, les chuttes du Niagara, les parcs régionaux etc. Et puis j’ai organisé un grand voyage dans l’Ouest Canadien ! Une magnifique région que je n’aurais jamais découvert si je n’avais pas déjà été dans le pays … Et puis j’ai enfin pu revoir ma famille, ils ont décidé de venir au Canada poru me voir, on a campé sur une île Canadienne et puis après avoir enfin obtenu mon visa, j’ai passé 2 semaines à Seattle. C’était une incroyable expérience d’être là en tant que membre de la famille, et non aupair qui travaille !

6/ Tu repars encore mais comme étudiante, pourquoi cette option plutôt qu’au pair ? 

Quand j’étais à Seattle, ma famille m’a proposé d’étendre. Ce que je mourrais d’envie de faire ! Mais ils m’ont poussé à faire ce qui était bon pour moi : reprendre mes études avant que j’en perdes le courage … Je suis donc rentrée, et j’ai déjà d’aller à la fac de Nice qui proposait un programme d’échange avec les USA très intéressant. Une fois sur place, je me suis rendue compte que cet accord me coûterait plus de 10000€ (et oui!). J’ai donc abandonné, et je me suis inscrite pour une bourse qui est accordée à 1 étudiant tous les 2 ans. J’ai bossé comme une dingue pour avoir les meilleurs résultats possibles, et je l’ai décroché !  Je pense que mes 2 précédentes expériences m’ont bien aidé sur le dossier … Je voulais absolument repartir aux USA, mais je ne voulais pas travailler. Je voulais vivre cette vie étudiante, avec les dorms, les grands amphis et tout ce qu’on voit dans les films ! En tant qu’au pair, on a l’argent, mais pas le temps. Cette fois-ci, j’aurai le temps, mais pas l’argent … J’aurai assez pour me faire quelques voyages, c’est déjà ça !

7/ Quels sont tes contacts actuels avec tes précédentes Host Families ?

Concernant ma première famille à Seattle, on se parle très souvent. Toutes les semaines par sms ou google+; et on essaie de faire un skype toute les 2 semaines or so. Mes petits se souviennent tous de moi ! Même la petite dernière qui avait 2,5 ans à mon départ. On passe des heures sur skype tous les 4, ils me racontent leur vie et je leur raconte la mienne  Je prévois de leur rendre visite au prochain Thanksgiving, les petits sont déjà surexcités, et moi encore plus ! Quant à la famille de Toronto, on s’envoie des emails mais rien de plus ! Eux n’avaient jamais eut d’AP avant moi et ne savaient pas très bien comment se tenir avec moi, et moi j’ai eut plus de mal à m’impliquer sentimentalement. La distance est déjà trop dur avec ma première famille, je ne voulais pas me partager encore plus …

8/ Qu’attends tu de ta prochaine expérience à l’étranger ?

Bonne question … je penses que mon année en tant qu’étudiante sera beaucoup plus axé sur les relations humaines ! Durant ma première année, je me suis faite quelques amis mais je n’avais pas trop de vie sociale vu que j’était underage. Et honnêtement, l’amour de mes petits lous et de mes quelques amis me suffisait ! Cette année, j’ai envie de rencontrer pleins de gens, de sortir, de faire la fête (je testerai les parties sur campus pour vous !). Mais j’ai encore envie de voyage ! La Virginie est une région très importante dans l’histoire américaine et c’est ce que je veux étudier alors je vais faire d’une pierre, deux coups ! Ce que j’attends aussi, c’est une jolie carte verte . J’ai de l’espoir …

255408_4454390078581_998521203_n 392164_4454396318737_173096520_n

Une réflexion sur “Emilie, Future étudiante aux USA, Ex-repeat Au Pair

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s